Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

Après que la sté royale des sciences plancha longuement sur le problème de l'eau à Montpellier, on appela l'ingénieur Henri Pitot de Launay en 1754 pour lui confier cette tache. Celui-ci s'est inspiré du pont du Gard pour le réaliser. Il a permis l'arrivée d'eau potable depuis les sources de la ville de Saint Clément et notamment celle du Boulidou appartenant au noble Jean Antoine Duvival, Marquis de Montferrier.

 

L'aqueduc possède 236 arches sur 800 mètres de longueur et 22 m de hauteur. La pente moyenne est de 28 cm par kilomètre. Il n'y a que 4 mètres de dénivelée entre la source située à 9km de son point d'arrivée.

 

Les grilles en fer forgées qui empêchent l'accès au dernier niveau de l'aqueduc sont du ferronnier Montpelliérain Philippe Bongue et datent de 1776.

 

Pour fêter ce grand événement, la ville de Montpellier plaça 3 fontaines dans le centre historique à savoir : les 3 grâces, la licorne, et celle de la place Chabaneau.

 

Avant la réalisation de cet ouvrage, il fallait puiser l'eau depuis les puits de la commune clôture. Citons en certains: Puits du palais dans la cour de l'ancien château des Guilhem, puits des Esquilles, au plan de l'Om, à la chapelle neuve, à la barralerie, à la Valfére, aux puits Douachy (La rue Douachy a disparu lors de la création de l'école lamartine en 1900) , Douzils, d'Espinasse.

 

Les possandiers étaient les personnes chargées du transport de l'eau. Le puits le plus célèbre était le puits de la Font Putanelle dont l'eau était pure et abondante grâce à l'amélioration que Jacques Cœur lui porta en 1444.

 

Dans la rubrique Vieilles Photos de la page d'accueil on peut voir d'autres photos de l'aqueduc.