Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

Le domaine Bonnier de la Mosson a été construit entre 1723 et 1727 pour Joseph Bonnier, baron de la Mosson et fastueux trésorier des États du Languedoc. Vers 1730 il y eu près de 50 personnes travaillant sur ce domaine pour son entretien.

 

Son château était très réputé pour les somptueuses fêtes qui s'y déroulaient. Pour preuve de sa richesse, ce domaine possédait une fosse aux fauves située côté entrée de la cour d'honneur.

 

Mais le château a été dépecé en 1750 et il reste quelques vestiges que la Ville a acquis en 1980 à savoir un bâtiment comprenant un vestibule et un grand salon.

 

Sa remise en état a été confié à l'Architecte en chef des monuments historiques Dominique Larpin.

 

Les travaux consisteront :

• la couverture du pavillon central du château,

• la restauration du salon avec son plafond concave et son étroit balcon où s'installaient les musiciens,

• la restauration du vestibule d'où partaient deux escaliers latéraux.

• la restauration d'un des bâtiment qui servait au personnel,

• la reconstitution des ailes du château qui couraient de part et d'autre du salon de musique,

• l'installation de la grille d'honneur,

• nettoyage des fossés qui furent celles du premier zoo de France avec tigres et lions en 1745,

• la restauration du buffet d'eau qui était constitué de 16 fontaines.

• ensuite la reconstitution du parc avec création d'un bassin à l'identique.

Cela sur une période de 10 ans environ.

©KEMPENAR

 

Article de presse parue dans le Journal "Midi-Libre" du 02 mars 2000

La ville de Montpellier va restaurer le château Bonnier de la Mosson

(Midi Libre)

La Ville vient de décider de redonner tout son éclat au Château Bonnier de la Mosson, situé en face des puces de la Paillade entre le pont de Juvignac et l'autoroute menant à Lodève et Millau. Ce château fut au XVIIIe siècle, le symbole de la prospérité de Montpellier, capitale des Etats du Languedoc. Lors du dernier conseil municipal, une enveloppe de plus de 5MF a d'ores et déjà été votée. Elle permettra, dans une première étape, de «rabaisser la route de Lodève au niveau de l'entrée actuelle, afin de rétablir la perspective telle qu'elle était au XVIIIe siècle», de créer une «nouvelle et unique entrée, 100m plus loin» et de «restituer les toitures d'origines, dans leur forme Mansarde, à forte pente, en ardoise et zinc» du pavillon central. Le projet de la Ville consiste donc à réaménager l'entrée et conforter ce qu'il reste d'accessible à l'ancien château. Selon les prévisions, le chantier devrait être achevé à la fin de l'année 2001, voire 2002. Une fois restauré, le lieu devrait être utilisé par la Ville pour des manifestations publiques.

(Midi Libre, édition de Montpellier, 02.03.2000)

En allant au Chateau de l'Engarran pas loin de ces lieux, on verra les anciennes grilles qui existaient à l'entrée de ce domaine. Avant d'être placer au chateau d'Engarran, elles firent un cours séjour sur la place de la Comédie jusqu'en mars 1794.