Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

L'image ci dessus montre l'église Notre dame des tables qui se trouvait à l'emplacement de l'actuelle place Jean Jaurès, il ne reste d'elle que sa crypte qui a été rénovée en février 2001 et dans laquelle on peut revivre le passé tumultueux de cet édifice. L'église Notre dame des tables actuelle n'est que l'église qui se trouvait à coté du collège des jésuites.

 

On peut facilement confondre la passé tumultueux de Montpellier avec l'histoire de cette église. C'est dans cette église alors appelée Saint Marie que les habitants et responsables locaux célébraient les évènements les plus importants (signature de traités, conciles, actes universitaires, décorations, bref tout ce qu'adore une certaine bourgeoisie).Si elle s'est appelée "des tables" c'est pas parce que l'on y mangeait, mais plutôt par le fait que sur son parvis se trouvaient les changeurs de monnaies qui officiaient sur des tables (taulas) , Montpellier était alors un centre névralgique pour le commerce méditerranéen et l'argent arrivait des 4 coins du monde et donc il fallait bien des changeurs de monnaies. (il n'y avait pas de carte Visa à l'époque).

 

Les protestants l'occupèrent à partir de 1561 pour la détruire en 1562 comme tant d'autres églises en cette période. La seul partie qui resta à cette époque fut la tour de l'horloge. Après ces fâcheux évènements, les catholiques reconstruisirent celle-ci en 1601 pour être une nouvelle fois démolie partiellement en 1621. Réparée en 1625, elle ne dépassa pas la période révolutionnaire. Elle devait être remplacée par un temple de la raison........bref rien ne fut fait sauf une halle aux colonnes d'aspect lourd construit à partir de 1807 et qui servit de marché. Cette même halle fut détruite au début du siècle pour devenir une place dénommée Place des Etats du Languedoc. Ce n'est qu'en 1920 qu'elle prit le nom actuel de Jean Jaurès.

 

Article du Midi Libre du 01 Juin 2001.

Le musée high-tech de l'histoire de Montpellier ouvre ses portes ce vendredi

 

C'est ce vendredi qu'ouvre ses portes le tout premier "musée de l'histoire de Montpellier". Un musée pas ordinaire. Puisque... virtuel. Ou presque. C'est dans le berceau du vieux Montpellier que la municipalité a choisi de rattraper le temps perdu. Au coeur-même de la crypte de Notre-Dame-des-Tables, place Jean-Jaurès, qui date du XIème siècle. De l'église initiale ne reste plus qu'une partie des murs de soutènement, une partie du pavement. En revanche, sautent encore aux yeux, les fondations de la tour, le déambulatoire sud des XIIème et XIIIème siècles, des ossuaires probablement du Xième siècle, ainsi que des caveaux funéraires. L'endroit était donc tout indiqué pour cette remontée du temps. Un endroit exigu. Alors il fallut faire appel à l'imagination des muséographes d'aujourd'hui, aux nouvelles technologies, pour raconter dix siècles d'histoire : 3D, images de synthèse, vidéo. Pédagogique et ludique. Une façon originale de retracer les grandes lignes de vie commune de tant de Montpelliérains. Le musée aura coûté 6MF. Son financement : 75% pour la ville de Montpellier, 17% pour le conseil général, 8% pour la DRAC. Le musée est ouvert à partir d'aujourd'hui, de 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h. Du mardi au samedi (fermeture les jours feriés). Tarifs : 10F (1,52 Euros), gratuit pour les jeunes de moins de 16 ans. L'accès se fait place Jean-Jaurès, par l'entrée en verre. La visite se fait grâce à un casque-boitier qui permet d'écouter les commentaires diffusés en boucle, selon l'avancée de la visite. Six langues sont disponibles : français, anglais, allemand, espagnol, italien, néerlandais. La bande-son est composée de voix, musiques et d'ambiances sonores. Dans un proche avenir est prévu le support écrit du texte des commentaires sonores, ainsi que d'autres informations historiques pour public "motivé". L'ancienne crypte abrite deux animations spécifiques qui retracent une partie de l'histoire de Montpellier. Le castelet : scènes choisies de de 985 à la fin du Moyen Age. Les thèmes : "Aux origines de Montpellier", "La république communale", "l'Age d'or", "la conquête française", etc. En face, un plan-maquette animé évoque, durant la même période, l'évolution de la construction de la ville. Enfin, la salle des caveaux présente l'histoire récente et l'évolution future de la ville, grâce à des montages vidéo. La volonté de Montpellier de rejoindre la mer en suivant le Lez y est clairement affirmée.