Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

Saint Roch guérissant les pestiférés de l'artiste: Monseret Jean-Pierre (1813-1888) et peinture (d'auteur inconnu) se trouvant à Paris au musée des traditions populaires.

 

Cette église de style néogothique est l'œuvre de l'architecte Cassan. Construite sur l'emplacement de l'église Saint Paul qui fût détruite en 1622 lors du siège de la Ville et dont il reste quelques vestiges à l'arrière de l'église actuelle à côté de la statue de l'Abbé Fabre.

A l'intérieur on trouve une statue du Saint réalisée par Baussan dont le visage serait le même que celui de la statue du vigneron qui offre une grappe de raisins à Planchon dans le square Planchon. En l'an 2000, la ville de Montpellier en collaboration avec le conseil paroissial et la direction des affaires culturelles, a entrepris de créer 2 ouvertures dans les deux chapelles absidiales latérales. Les vitraux nouvellement posés représentent Saint Roch et Saint Paul rachetés et offerts à l'église, l'un par la famille Lafon, l'autre par l'association internationnale Reine d'Italie

C'est à l'occasion des travaux de réfection du dallage que la tombe de l'Abbé Recluz (1842-1861), fondateur de l'église a été retrouvée.

Sur l'un des vitraux en place il parait qu'un des visages de Saint Roch serait celui du peintre Frédéric Bazille.

 

A vingt ans (ce qui était âgé à cette époque) Saint Roch était en possession d'une grande fortune, la distribua ainsi que ses biens aux pauvres et revêtit l'habit de pèlerin afin de servir les miséreux. C'est lors de la peste d'Aquapendente près d'Orvieto en Toscane qu'il prit son "aura" du fait de son énorme dévouement ; (la ville d' Aquapendente en Italie est plus connu pour son concours "Les Pugnaloni" du plus beau panneau de pétales de fleurs, auquel participe toute la population).

 

Rentrant vers sa ville natale encore en guerre, il fut pris pour un espion et arrêté au carrefour d'em camburat en haut de la rue du Pila Saint gély. On l'emprisonna et il mourut. Les habitants prirent conscience de ses bienfaits et voulurent racheter leur faute en le célébrant. Une cotisation populaire eu lieu afin d'obtenir les fonds dans le but de construire une église honorant sa mémoire. Ce fut fait entre 1860 et 1867 par J.Cassan, Architecte. Toutefois elle resta inachevé puisqu'il lui manque les 2 flèches latérale (on le voit bien sur la photo de l'église) . Saint Roch est toujours célébré le 16 août de chaque année.

 

A proximité de cette église, on peut voir l'arc Voltaire, et un des anciens portiques de la caserne des Minimes.