Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

MAIMONIDE ou RAMBAM (Rabbi Moshe ben Maimon - Rabbi Moïse fils de Maïmon )

Né à Cordoue (Espagne) en 1135, mort à Fostat (Le vieux Caire en Egypte) en 1204.

Théologien, philosophe et médecin d'une grande érudition et réputation, connu dans le monde chrétien et musulman notamment par son "Guide des Perplexes" (vers 1190). Guide spirituel des Juifs et codificateur de la Loi orale, il est cependant rationaliste, et soutient la thèse de la solidarité de la foi et du savoir.

Saint Thomas d'Aquin et Albert le Grand lui doivent beaucoup.

Leibnitz s'intéresse à ses idées. Il a su concilier foi et raison.

Huit cent ans après sa mort, sa pensée, tout comme celle d'Averroès pour l'Islam, est d'une troublante actualité.

MAIMON SUR LE MONT ?

Le "Guide des Perplexes " fut traduit par Samuel ibn Tibbon (fils de Juda, de la lignée des Tibbonides, dynastie de traducteurs juifs andalous réfugiés à Lunel, fuyant les persécutions des Almohades), et devint le best-seller de l'époque dans le Midi.

L'on assiste à une grande controverse sur ses écrits en 1230:

Les orthodoxes (chef de file: rabbin Salomon ben Abraham) effarouchés par la pensée rationalisante de Maïmonide en appellent aux rabbins du Nord (Royaume de France) pour une condamnation, ainsi qu' à l'Église, peu fâchée d'intervenir.

Le "Guide des Perplexes" fut en partie détruit à Montpellier vers 1232, avec le "Sefer ha Mada" .

L'autre lien entre "l'Aigle de la synagogue" et la "Ville du Mont" ("Ir ahar" pour Montpellier en hébreu) est beaucoup plus noble: ses écrits médicaux furent dispensés à la Faculté de Médecine.

Première Controverse : 1230-1232

Contre Maïmonide

-instigateurs orthodoxes

-appel aux autorités du Nord

-condamnations du Nord

-intervention de l'Église et Destruction des ouvrages de Maïmonide.

Seconde Controverse :vers 1300

Contre la Philosophie et les études profanes

-instigateur Rabbi Abba Mari de Lunel

-appel aux autorités catalanes(Barcelone)

-condamnation par le Rabbin de Barcelone

Anathème: en 1305

-réponse montpelliéraine : contre-bans de Montpellier

-de bans en contre-bans, l'on s'achemine vers l'expulsion de 1306 qui ne fit aucune différence entre maïmonidiens et anti-maïmonidiens.

1394: Dernière expulsion des Juifs du Royaume de France et donc du Languedoc, français à cette date. Il n'y a, en théorie, plus de Juifs à Montpellier jusqu'à la Révolution Française de 1789, et la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1791 (source : http://maimonide.perso.cegetel.net/)