Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

Place Albert 1er et Hôpital Général

Cette place fut longtemps appelée Place de l'Hôpital Général jusqu'au 12 mars 1934 ensuite place Albert 1er en hommage au Roi des Belges qui fut un grand soldat lors de la guerre mondiale de 1914/1918. L'hôpital général fut construit en 1682. A cette époque l'accès à cet hopital se faisait via un portail qui se trouvait entre les deux platanes qui existent encore de nos jours au centre de la place. C'est dans le mur de ce porche que se trouvait “le tour“ qui servait à abandonner les enfants bien hypocritement car l'on déposait l'enfant d'un côté du tour et en tournant sur un socle l'enfant se retrouvait illico presto de l'autre côté du mur. 2 portes existent encore de part et d'autre de la façade actuelle, l'accès droit servait au femmes, celui de gauche aux hommes.

 

C'est sur cette place qu'eu lieu un accident de tramway (en 1943) qui dévala le boulevard Henri IV depuis le Palais de justice et fit 7 morts.

C'est également de cette place que fut guillotiné le jeune Martini (il avait 22 ans) entre les 2 platanes qui existent encore de nos jours ,devant une foule immense. Martini tua (en l'étranglant) le gardien de prison Lambert le 29 décembre 1891 en s'évadant de la prison centrale (Couvent des Ursulines). Son exécution eut lieu le samedi 23 juillet 1892 à 4 heures du matin.

 

Il y avait en face la vieille porte des Carmes qui composait une des portes de la Commune Clôture. La fontaine de Font Putanelle 1650 à 1774 (ou fontaine du Grand Argentier en l'honneur de jacques Coeur) était située à deux pas.

 

Depuis cette place on pouvait accéder à l'hôpital général via un portail en fer. C'est Louis XIV en juin 1662 qui demanda sa construction. Pour se faire on acheta l'ancien couvent des Carmes. Le contrat fut signé le 16 octobre 1679 et la pose de la première pierre eu lieu le 6 janvier 1680.

La supervision des travaux de la chapelle fut confié à Jean Antoine Giral mais les travaux prirent du retard et le conseil de ville par sa séance du 24 mars 1752 décida d'enlever le suivi des travaux à Giral et de les confier à l'architecte Nogaret. Les travaux se terminèrent enfin en mai 1756. Dans cette chapelle on peut trouver les restes de 2 évêques.

 

Chapelle

Louis XiV demanda la construction de cet hôpital en 1680 ; Il remplaça l'ancien hôpital des Carmes et servi à l'accueil des orphelins et des vieillards. La chapelle est de l'architecte Giral (1756) et elle contient quelques peintures des 17,18 et 19 éme siècle.

Boulevard Henri IV

En remontant le boulevard Henri IV, on peut voir une croix gravée sur le parapet. Elle rappelle la mort de Baptiste d'Arles en 1851, tué en recevant une balle perdue tirée par les troupes lors de troubles qui suivirent après le coup d'état de Napoléon III.

©KEMPENAR