Montpellier Histoire & Photos

8éme ville de France - 500 descriptions - 700 photos

Depuis 1999

Cette tour d'angle de 26 mètres de haut bâtie en pierre de Caunelle (Juvignac) faisait partie de l'enceinte qui ceinturait la commune clôture aujourd'hui appelée : "centre historique". Il y avait 25 tours au Moyen-age et c'est la seule qui reste avec la tour des Pins. Elle fût aussi appelée Tour des bains car il y a des bains à proximité, dans la rue Richelieu derrière le théâtre.

Si elle n'a pas été détruite c'est grâce au fait que la société royale des sciences avait convié les montpelliérains à assister à l'éclipse de soleil le 12 mai 1706, éclipse prévu par Jean de CLAPIES. L'enthousiasme fut important. Par la suite au XVIII un observatoire astronomique fut bâti à son sommet par la société royale des sciences (entre 1741 et 1745), et en 1788 un étage supplémentaire fut ajouté .

La porte que l'on peut emprunter aujourd'hui n'existe que depuis 1795 et sur l'initiative de jean Bibar* qui obtint l'autorisation de créer une porte le 30 janvier 1795.

Le premier saut en parachute effectué par Lenormand aurait été réalisé depuis celle-ci. En 1985 cette tour a été mise en valeur par la ville de Montpellier.

la première photo est de 1925 env et la seconde de 1999 et elle est prise depuis le haut du parking Laissac.

*Jean Bibar était un riche propriétaire de terrains et d'immeubles dans ce quartier. Le fait de percer une porte dans la Babotte lui évitait de passer par la seule porte située à cette époque rue des pénitents bleus (rue Diderot de nos jours).